Rêve éveillé libre

 

Le rêve éveillé libre est une technique douce et créative de psychothérapie. Créée par Robert Desoille dans les années 1930, elle peut ressembler superficiellement à la psychanalyse du fait qu'elle se pratique volontiers en position détendue, sur un divan. Mais le divan de George Romney, son principal avocat des temps présents ne ressemble en rien à celui du Dr Freud. 

Le terrain de jeu est ici l'imaginaire, la capacité à voir (à suivre naturellement le flux de ses images mentales, sans suggestions et sans techniques hypnotiques), à vivre (à se laisser aller aux émotions spontanées qui apparaissent en rapport avec les images), à verbaliser (à dire tout haut ce qu'on voit, ce qu'on ressent). 

Formée par George Romney ("Rêver pour Renaître", Editions Laffont), Solange Munoz apprécie tout particulièrement le côté non directif de cette approche: “il a été prouvé que toute suggestion, même bien intentionnée, effectuée en début ou en cours de rêve éveillée induit des parasites ultérieurs qui nuisent à la qualité de la cure". Rêve évéillé libre

 

Résorption de traumatismes et développement personnel

Si le rêve éveillé libre contribue à une résorption tout en douceur des traumatismes (une méthode douce qui convient mieux à certaines personnes que la méthode musclée du TIR - Traumatic Incident Reduction), il provoque aussi un développement personnel: apprentissage de la vie, émergence de nouvelles valeurs, capacité accrue à comprendre les autres. 

Peu pratiquée en Suisse où la PNL a connu un développement plus important, cette approche est une des plus intéressantes en termes de maturation de ses choix de vie. 

Psychothérapie: retour à nos techniques préférrées