TRAUMA: Traitement par le T.I.R.

Le TIR (Traumatic Incident Reduction ou Réduction d'Incident Traumatique en Français) est une technique de traitement des trauma (traumatismes, ou syndrômes de stress post traumatiques). Sans médicaments, sans hypnose, elle cible essentiellement le processus de "refoulement" mis à jour par Freud. Son but premier est de "recouvrer la mémoire" et de mettre à jour consciemment les détails des trauma afin d'en permettre la digestion émotionnelle. 

Le travail sur les trauma proposé par le TIR prend la forme de séances individuelles pendant lesquelles l'expression individuelle du patient est guidée par les consignes du thérapeute qui ne se permet toutefois ni suggestion ni interprétation de ce qui est dit, dans la lignée de l'approche centrée sur la personne de Carl Rogers. 

Traumatic Incident Reduction

Le TIR s'est montré efficace pour traiter de façon efficace la plupart des symptômes dûs au stress post traumatique. La libération émotionnelle provoquée par la séance de TIR se conjugue avec une digestion cognitive des événements traumatisants. A la fin du travail sur ses trauma, le patient se trouve dans un état stable, libéré des sensations et des compulsions liées au trauma. Il ne ressent plus le besoin de prendre des médicaments pour gérer son état ou ses émotions. 

Pour en savoir plus sur les trauma et leur traitement. 

TRAUMA: EST-IL SURMONTÉ ?

Le trauma est-il vraiment surmonté ? Comment le savoir ? Le TIR (Traumatic Incident Reduction) a introduit trois critères simples pour déterminer la fin du traitement d'un trauma: 

        • Trauma et mémoire La personne peut, si elle le désire, se souvenir de l'ensemble de l'événement traumatique à l'origine de son mal-être jusque dans les moindres détails. 
        • L'événement ainsi remémoré à perdu sa charge émotionnelle. On peut y penser sans ressentir les émotions intenses (colère, rage, honte, nausées, ...) qui ont généralement ressurgi lors des premières remémorations. 
        • Le trauma ainsi remémoré a perdu son intérêt. J'ai été traumatisée, OK, et alors ?