Qi Gong: Les différentes formes

Il y a deux formes principales de Qi Gong, qui sont toutes deux pratiquées en Suisse :

  • Le Wai Qi Gong ou Qi Gong de l’externe, destiné surtout à accroitre les capacités physiques et à fournir un complément aux techniques des arts martiaux.
  • Le Nei Qi Gong ou Qi Gong de l’interne, destiné via le développement de nombreuses techniques au maintien d’une bonne santé, à se soigner et à soigner les autres.Chi Kung - Qi Gong : Au bord du lac de Neuchâtel ?

 

Le Nei Qi Gong ouvre la voie de techniques plus avancées de développement de soi. Toutes les pratiques prennent en compte trois impératifs importants.

1) Concentration pour contrôler le mental et avoir une action sur l’activité physiologique.

2) Maîtrise de la respiration… Cette maîtrise doit être adaptée à chaque objectif. Ainsi une respiration abdominale brève et courte exerce une pression qui stimule les fascia, masse les organes et tonifie le corps. Alors qu’une respiration profonde, calme et harmonise le système nerveux tout en ralentissant le rythme cardiaque… En effet, la respiration permet une meilleure absorption du Qi et facilite sa circulation dans les méridiens.

3) Précision des mouvements : grâce à la position juste vécue dans la détente physique qui apaise le mental avec une attitude ferme mais non rigide, détendue mais non relâchée. Ainsi, le Qi peut circuler harmonieusement et être canalisé vers les organes désirés.

Plusieurs Qi Gong ont été créés pour des buts thérapeutiques divers. Il en existe une variante pour chaque organe et chaque forme de pathologie ; pour chaque circonstance de la vie. Ainsi il y a des formes de Qi Gong pour les femmes enceintes qui favorisent le bon développement physique et émotionnel des fœtus. Le Qi Gong des yeux, destinés à corriger les pathologies oculaires tels la myopie. Le Qi Gong de la femme destinés à corriger les troubles hormonaux et endocriniens. Le Qi Gong articulaire, …  Seul un maître qualifié peut diriger son élève ou son patient à travers la technique la plus adaptée afin de favoriser son évolution ou son processus de guérison.

L’enfant acquière grâce au Qi Gong la maîtrise du corps et le développement de sa concentration, améliorant ainsi ses capacités intellectuelles. Le sportif acquière une forte volonté et une amélioration de son endurance. Le vieillard se sent plein d’énergie et de joie de vivre. La personne traumatisée fait circuler à nouveau son énergie et arrive à guérir de ses blessures morales. La rigueur propre au Qi Gong, qui s’apparente à celle des arts martiaux, laisse vite la place au plaisir. On ne travaille pas dans l’effort, mais dans l’harmonie et le plaisir de retrouver un tonus et un bien être.

Nos articles relatifs au Qi Gong (Chi Kung) et sa pratique à Neuchâtel :