Qi Gong : LES Aspects scientifiques

 

Le Qi Gong n'est pas reconnu officiellement comme une science par la médecine traditionnelle (l'allopathie) ni en Suisse ni ailleurs. Logique puisqu'il s'agit d'une pratique énergétique, plus proche de la pratique sportive que de la pratique scientifique. Mais comment néanmoins expliquer les effets du Qi Gong ? D'un point de vue scientifique, le Qi Gong (aussi appelé Chi Kung ou Chigung) voit les personnes sous l’angle de ce qu’on appelle les « systèmes ouverts ». Chaque individu se maintient dans un équilibre perpétuellement renouvelé avec son environnement physique et social. Il échange avec son environnement de l’information et de l’énergie. Ainsi, chaque échange d’énergie apporte des informations vibratoires qui peuvent induire des modifications de structure physique et/ou psychique de l’être. Les changements dépendant de micro impulsions qui affectent les noyaux cellulaires même en l’absence totale ou partielle de Neuro transmetteurs (cf. Fritz Albert Popp et les biophotons). L’ADN peut absorber ou émettre des photons (cf recherches ayant donné naissance à la Morathérapie) permettant une communication non seulement à l’intérieur des cellules mais aussi vers l’extérieur, d’un être humain avec son environnement. L’évolution des systèmes ouverts se fait de façon progressive. Il ne faut pas en attendre des résultats spectaculaires et immédiats, mais plutôt une évolution progressive sous l’effet des apports d’énergie et d’information répétés dans le temps. Ces apports d’énergie et d’information créent progressivement un ordre différent qui change la phase de la résonnance.

Vu par le Qi Gong, l’homme est un cristal (Etienne Guillé avec la colaboration de Christine Hardy, Alchimie de la Vie, Biologie et Traditions, Editions du Rocher, 1990) . En effet, l’ADN est ordonné sur un nombre cristallin (les structures répétitives présentant des éléments de symétrie). Il permet ainsi une communication non seulement avec les organes mais avec les fonctions physiologiques ou les sphères de conscience. La pratique du Qi Gong amène progressivement à rentrer en relation avec la lumière intelligente de l’ADN, laquelle peut capter une fréquence et en émettre une autre, nous préservant ainsi des fréquences pathogènes et nous permettant de ramener à conscience les programmes archétypaux de l’ombre (Karl Jung) pour en changer la nature.Qi Gong ou Chi Kung

L’information doit être libre de circuler de la conscience vers le corps et vice versa. On peut ainsi selon la qualité des informations transmises induire des réactions dans notre cerveau soit au niveau reptilien (fonctions instinctives), limbiques (fonctions émotionnelles, sensorielles et de la vie sociale) ou corticales (siège de l’intelligence adaptative, de la conscience des fonctions systémiques et synthétiques).

A l’inverse, le liquide céphalorachidien recueille les informations électromagnétiques et biochimiques qu’il transfère à l’organisme via la moelle épinière et le système nerveux périphérique par le biais de mécanismes respiratoires primaires décrits dans les théories ostéopathiques.

Le Qi Gong dérive du chamanisme chinois par des techniques précises et répétitives. Créer une source d’énergie dont la fréquence modifie petit à petit la programmation d’un individu. Ce travail permet de contrôler les fonctions du néo cortex cérébral. Il favorise la maîtrise des émotions et offre la possibilité de dépasser les états instinctifs de lutte, fuite ou inhibition de l’action qui régissent nos conflits émotionnels sachant qu’ils sont la source de tout problème adaptatif et de la plupart des pathologies.

La pratique régulière du Qi Gong est une des clefs vers un retours à un état de santé correct. Et avec le temps elle amène vers un état différent de conscience. Le pratiquant prend conscience progressivement, par une vision globale, des grands systèmes qui sous tendent la vie. C’est ce qu’on appelle un mouvement de l’âme en constellation familiale et c’est pour cela que nous pratiquons le Qi Gong dans nos ateliers de constellations).

Qu'est-ce que le Qi Gong ?

Les différentes formes de Qi Gong

Nos pages relatives à la médecine chinoise