Naturopathie: La Dépression Hivernale

 

L'hiver, la neige, le ski, Noël ! Un rêve pour les enfants. Pourtant, du point de vue du naturopathe, l'hiver en Suisse, c'est le moment des dépressions. La dépression hivernale. Pourquoi ?Dépression hivernale

Premier facteur de dépression hivernale : le manque de lumière. Donc une activation réduite de la glande pinéale, ce qui entraine des accès dépressifs chez de nombreux suisses.

Mais derrière cette cause physiologique se cachent des aspects plus psychologiques: Noël est la saison qui exacerbe les problématiques familiales. On veut s'organiser pour les fêtes, être heureux, joyeux, avoir une famille (une famille d'origine, une famille à soi, une belle famille, une famille recomposée...). Et si justement la famille ne va pas bien, c'est bien souvent à ce moment là que ça se déclenche. Sentiment d'appartenance ? Vieilles rancoeurs ? Engagements frabiles? Conflits larvés ? Noël est le moment de tous les dangers. Le moment où l'on se pose la question de rester ensemble ou pas, de s'aimer ou pas. 

L'hiver est aussi le moment de fin de cycle. On a fait des projets pour l'année. On n'y est arrivé ou pas. On est déçu ou pas. C'est le moment du vide et ce vide n'est pas forcément négatif, puisqu'il prépare bien souvent de nouveaux projets. Mais en attendant, lorsqu'il y a vide, bien souvent il y a dépression. 

Et comme si tous ces facteurs ne suffisaient pas, l'hiver est bien souvent le moment choisi par les entreprises pour "mettre le paquet". Il ne reste plus que quelques semaines pour clôre son bilan, terminer ses projets. On demande donc un maximum aux employés à un moment où ils se sentent plutôt moins toniques, ce qui peut occasionner du burnout

Le traitement de la dépression hivernale passe par de multiples remèdes. Luminothérapie pour ceux qui sont sensibles à ce facteur. Mais surtout corrections des causes physiologiques qui seront spécifiques à chaque personne. On pourra utiliser l'acupuncture, une modification de la nutrition, la phytothérapie, etc.. Et traitement, le cas échéant des facteurs psychologiques, là encore spécifiques. 

Vous savez maintenant pourquoi les naturopathes ne prennent jamais de vacances avant Janvier...